SPIRITUALITE évolutive

« Une spiritualité évolutive est une spiritualité qui est fondée sur la vie. Et la vie est évolution, dans ses formes et dans sa conscience.

L’aspiration du coeur humain, de tout être humain, est bien l’amour, le bonheur et la paix. Tout individu, quel qu’il soit, cherche à vivre heureux et a besoin d’une vie spirituelle, c’est à dire d’une conscience claire et lucide. La spiritualité n’est pas un système de croyance mais une dimension de conscience ouverte vers la plénitude et la transcendance.

La spiritualité évolutive est une méthodologie d’évolution de la conscience. Elle implique tout un processus intégral d’ouverture, d’acceptation, d’aspiration, d’unification… qui doit se réaliser. Cette approche inclut l’essence originelle des religions.

Le Temporel et l’Intemporel se rejoignent en l’homme. Il ne s’agit pas de s’échapper du Temporel ou de le nier, au profit d’une vision exclusivement non-dualiste qui nierait la réalité du Temporel.

Ceux qui ont une compréhension de l’essence spirituelle, ont tendance à exprimer l’éveil spirituel dans des formes plutôt statiques – unité avec la nature telle qu’elle est ou unité avec l’instant présent et le non-moi comme unique réalité – et cela est relativement juste. Mais ce n’est qu’une version limitée de ce qu’est l’Eveil.

Ainsi , ils ne pas perçoivent pas la complémentarité du Temporel et de l’Intemporel, et ne voient pas les stades évolutifs du Temporel. Ainsi ils ne comprennent pas le déploiement évolutif, et la nécessité du temps pour passer de l’Eveil à la Réalisation.

La conscience divine est toujours présente et vous pouvez le comprendre à tout moment.. Mais pour l’expérimenter, la stabiliser et l’ancrer en vous, vous devez effectivement préparer votre nature humaine et vous développer spirituellement. « 

Extrait du livre: « Le processus de l’Eveil »

7éveil-spirituel

La Méditation du cœur et la Clarification, deux outils d’éveil .

Dans une réelle expérience de  communion intérieure, ces pratiques ont toujours été  reconnues des chercheurs spirituels. Basées sur des valeurs universelles, comme l’abnégation, la soif de vérité, le don de soi et l’amour de la vie, ces méthodes ont révélés l’essence du coeur.

«Malgré le drame de ma vie», cette pratique a touché cette part en moi qui croit au divin». (Anna)

« Ma vie s’est ouverte à une dimension de joie, toute intérieure, que je n’aurais jamais imaginée… » (Christophe)

A l’image de ces personnes, à la fois centrés sur leur vie intérieure et connectés en même temps au monde d’aujourd’hui, nous voyons comment le phénomène évolutif qui s’éveille en notre société.

Laïque et religieux ne s’opposent pas. Ainsi, quand on parle de « méditation laïque », on peut facilement voir que l’expression est en elle-même une sorte de pléonasme. En effet, il ne viendrait pas à l’idée de quiconque de dire : un feu chaud, une glace froide, une eau mouillée, etc. Si l’on comprend vraiment de quoi on parle, la méditation, la pratique du calme mental, est naturellement laïque par essence, puisque toute forme de pensées, y compris religieuse est mise de côté pendant la pratique de la méditation. Elle peut par contre être intégrée à une voie spirituelle authentique, ce qui lui octroie une grande puissance.

Mais la méditation du coeur ouvre aussi à l’au delà du moi, à l’amour mystique.

« La Méditation du cœur est un processus doux et spirituel sans toutefois être religieux. Dans une sorte de communion intérieure, cette pratique a rencontré ses chercheurs grâce à des valeurs universelles, comme l’abnégation, la soif de vérité, le don de soi et l’amour de l’amour.
«Malgré le drame de ma vie», explique cette jeune personne, cette formation a touché cette part en moi qui croit au divin».
Apprécier l’histoire de ces personnes, à la fois centrés sur leurs vies ou sur leur foi et connectés en même temps au monde d’aujourd’hui est un bon exemple de la beauté du phénomène introspectif qui s’éveille en notre société. » (le Courrier de l’ouest)

Une spiritualité épanouissante est l’objectif véritable d’une religion bien comprise. C’est comme l’histoire du doigt qui montre la lune. L’important est ce qui est montré, c’est-à-dire la lune, et pas le doigt. Si je me cristallise sur le doigt au point d’en oublier ce qu’il désigne, c’est là que la compréhension, la religion, n’est pas comprise. La religion est le résultat de la spiritualité structurée.

Il ne faut donc pas confondre religion et spiritualité. La religion concerne le moyen utilisé, le spirituel est l’essence. L’essence universelle au-delà des formes.

Evolution

Même si la plupart des individus sont insatisfaits et tourmentés par une vie collective conflictuelle et souvent destructrice, il existe un espace de liberté et d’évolution pour certains individus parviennent à se détacher de cet environnement collectif difficile.

Alors par un long et exigeant travail de connaissance de soi, il parviennent à réaliser d’autres états de conscience non liées à l’ego. L’histoire témoigne de nombreux maîtres qui ont brillé, et brillent encore, comme des phares pour nous montrer la voie de l’éveil de la conscience.

Certains sont restés anonymes d’autres sont descendus de leur piedestal méditatif, pour s’engager dans la vie et l’incarnation matérielle. Car il arrive un temps où le sage ne peut plus rester à l’écart dans sa grotte, son ashram ou son monastère, mais va participer pleinement à l’évolution, au milieu des hommes. Tel est le mouvement de l’amour et de la compassion?

L’essence de la spiritualité évolutive est la conscience en mouvement d’expansion,  sur l’échelle de l’évolution. Mouvement d’invidualisation puis dans d’auto transcendance vers l’Un qui est tout.

***

« Patrick s’adresse aussi bien aux personnes en quête spirituelle qu’à celles soucieuses de leur développement personnel. Comme tous les grands acteurs de la spiritualité, mais aussi de la thérapie,  celui de l’éveil de la conscience. » (magazine 3ème millénaire)