yoga nidra

Le Yoga nidra conduit à découvrir un état dans lequel nous ne sommes plus conscients des indriyas  pour être connecté à la Pure conscience.

sophro

L’origine du Yoga nidra remonte à 3 milliers d’années, d’après les bas-reliefs découverts sur des ruines de temples en Inde. Cette technique de yoga s’inspire des traditions du Shivaisme du Cachemire et du Vishishadvaita. Le Yoga nidra est une pratique de concentration/méditation/contemplation  qui ouvre la porte à l’expérimentation consciente de l’état de silence du sommeil profond.

Ce yoga est la prise de conscience, l’observation d’un état de conscience qui échappe à l’attention ordinaire. Le yoga-nidra c’est donc l’infiltration , la pénétration de la conscience dans cette zone obscure, opaque, inerte qu’est le sommeil, qui est proche de l’état de Turiya, la Vacuité.

Ce yoga me fut transmis par un disciple de Swami Nigamananda Paramahansa (1880 – 1935), originaire du Bengale oriental et qui s’installa à la fin de sa vie, à Puri où j’ai vécu plusieurs années. Il fut un maître en Atma yoga, ayant la maîtrise en plusieurs yogas, et fit reconnaître le yoga-nidra comme une pratique spirituelle plus profonde qu’on ne l’imagine.

Dans le yoga classique le yoga-nidrâ n’est pas mentionné, c’est une « technique » très spécifique, une technique à part, en marge, connue seulement de quelques maitres. Elle demande une grande habitude du prânâyâma,  et surtout de la méditation. D’une certaine façon, le yoga-nidra se situe à un niveau élevé dans la « hiérarchie » du yoga. Autrement dit on ne peut réellement en faire avec bénéfice qu’au bout de plusieurs années de yoga.

Le Yoga Nidra  est l’ancêtre de toutes les techniques de relaxation et de la sophrologie moderne.

La sophrologie est une discipline qui remonte à l’Antiquité, on en retrouve aujourd’hui une pratique en l’inde avec le Yoga-Nidra.
Le nom  » sophrologie »  est construit à partir de 3 racines grecques; sos, phren, logos. Il signifie: étude de la conscience dans une recherche d’harmonie.

Historique

Cette méthode a ses sources dans la Grèce antique et en orient.
Que ce soit dans différent textes grecs ( Homère, Platon) comme dans le nidra-yoga et le bouddhisme tibétain, nous en retrouvons les principes essentiels qui sont exposés dans les pages suivantes.

Années 1960/1970 :
Mise au point et développement en Espagne, d’un outil à la fois thérapeutique et de recherche, nommé SOPHROLOGIE.
Il s’agit d’un ensemble cohérent très structuré à partir de techniques empruntées tant à la culture Occidentale (Médecine grecque antique, Hypnose et Training Autogène de Schultz ) qu’Orientale ( Yoga Indien, Bouddhisme Tibétain et Zen Japonais).

Années 1980/1990 :
Départ d’ A. Caycedo en Colombie pour diffuser la Sophrologie. Il laisse ses premiers collaborateurs développer en Europe l’outil de base. Ainsi naîtront différentes écoles, essentiellement en Espagne, en Suisse, en Belgique et en France, qui déploieront l’outil en autant de diversités que de courants de recherche (Sophro-analyse, Sophro-hypnose, Sophro-Energie, sophro évolutive…).

Années 1990…
Création en France de la Sophrologie transpersonnelle par Patrick Vigneau.

Cette approche tient compte de tous les aspects de la conscience, et s’appuie sur la psychologie transpersonnelle (Jung, Assagioli, Maslow,Wilber…) et la spiritualité du Védanta